24/10/2017 fleche
fleche
St Florentin fleche
 
 

Les mots d'amour ne durent pas toujours, les maux d'amour sont là pour la vie - inconnu



Pharmacie

Ces fiches ont une valeur paramédicale, et permettent d'aider les aides-soignantes et les infirmières à mieux exercer leur rôle de prévention, surveillance, etc ...

 

Antalgiques
Antibiotiques
Anti Coagulants
Anti Inflammatoires
Anti Dépresseurs
Anti Epileptique / Convulsivants
Chimiothérapie
Diurétiques
Hypnotiques
Laxatifs


Antiépiléptique et Anticonvulsivants

 

Objectifs :

  • Limiter la souffrance cérébrale
  • Eviter l’apparition ou la répétition de crises convulsives

 

Attention :

Traitement à prendre sans oubli ni variation dans les temps d’administration pour éviter l’apparition des crises. Ne pas arrêter brutalement le traitement, il est long, généralement 2 ans voire à vie.

 

Reconnaître une crise convulsive :

  • un début brutal avec chute et cri
  • une phase hypertonique avec apnée, morsure de la langue et secousse musculaire brusque
  • une phase révolutive avec hypotonie, respiration bruyante et perte d’urine
  • une reprise de la conscience avec une amnésie totale de la crise

Certaines personnes se remettent rapidement, d’autres sont hébétées et confuses, souffrent de maux de tête et peuvent avoir besoin de sommeil et de repos.

 

Attitude à adopter :

  • rester calme, empêcher d’autres personnes d’agir de façon malencontreuse
  • dès lors qu’elle a commencé, il n’est pas possible d’arrêter le déroulement de la crise
  • protéger la tête en plaçant un coussin ou un vêtement replié sous la tête
  • desserrer les vêtements, le col et la ceinture, et enlever les lunettes si besoin
  • mettre en position latérale de sécurité, rassurer
  • appeler les secours 18 ou 15
  • se montrer rassurant et réconfortant dès la fin de la crise

 

A ne pas faire :

  • ne pas transporter la personne pendant la crise sauf si danger immédiat (proximité d’un feu, en haut d’un escalier..)
  • ne pas entraver ses mouvements
  • n’essayez pas de l’asseoir
  • ne rien mettre dans sa bouche et surtout pas vos doigts

 

Prévention des crises , signes annonciateurs :

  • on constate pâleur, fatigue, baisse d’activité
  • brèves périodes de suspension de conscience parfois confondues avec des instants de rêverie
  • éviter les situations agressantes, hors du bruit, des excès de la lumière et assurer une bonne régularité de vie (sommeil, alimentation). Attention à l’alcool, à la fatigue

 

Effets Secondaires sont spécifiques à chaque classe :

- Les barbituriques (Gardénal) :

Réactions cutanées, signes d’anémie, somnolence, sédation….

CAT :

  • surveiller l’état cutané
  • surveiller le faciès, l’état général
  • mettre au calme, éviter les bruits et la lumière

 

- Les dérivés de l’acide valproïque (Dépakine) :

Nausées, vomissements, hépatotoxicité, prise de poids, chute des cheveux, hypotonie, …

CAT :

  • surveiller l’état général
  • surveiller le poids
  • attention au risque de chute
  • noter l’aspect, la fréquence, la présence ou non de sang dans les vomissements

 

Les benzodiazépines (Valium, Rivotril..) :

Somnolence, hypotonie…

CAT :

  • mettre au calme à l’écart du bruit et de la lumière
  • attention au risque de chute

 

Lexique :

- Hypertonie : augmentation anormale du tonus musculaire.
- Apnée : arrêt temporaire de la respiration.
- Hypotonie : diminution anormale du tonus musculaire.
- Myosis : rétrécissement de la pupille.
- Hépatotoxique : toxique pour le foie secondaire à la prise du traitement.
- Anémie : diminution au dessous des valeurs normales du nombre des globules rouges (Hémoglobine). Se traduit par pâleur de la peau et des muqueuses, vertiges, tachycardie…

 

CRF SSIAD Sedan – Validée par Mr LEDRU Pharmacien - Octobre 2005

 


 
HdP