27/06/2017 fleche
fleche
St Fernand fleche
 
 

N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès, essayez de devenir un homme qui a de la valeur - Albert Einstein



Fiches Métiers
(Source Onisep)


Aide-Soignante
Aide Médico-Psychologique
Assistante de soins en gérontologie
Chiropracteur
Ergothérapeute
Infirmier
Infirmier Coordinateur de S.S.I.A.D.
Médecine douce
Médecin Généraliste
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure Podologue
Secrétaire de S.S.I.A.D.

Pédicure Podologue


Activité

Les tâches accomplies par le pédicure-podologue sont multiples.

Il effectue les soins d'hygiène et d'entretien courants des ongles du pied, il traite certaines lésions (durillons, cors, verrues plantaires, ongles incarnés) et la plupart des problèmes de peau. Il peut appliquer et prescrire des médicaments à usage externe.

Le pédicure-podologue traite les maladies du pied et des orteils, d'origine rhumatismale ou fonctionnelle. Il agit sur les troubles des appuis plantaires et leurs conséquences (pied plat, ou déformé). Pour prévenir et soigner ces affections, il prescrit, confectionne et applique l'appareillage qui convient : semelles orthopédiques, orthèses mécaniques… Ces appareillages corrigent aussi les troubles de la statique (dissymétrie corporelle) et peuvent remédier indirectement aux douleurs du genou, du bassin ou de la colonne vertébrale liées à un problème au niveau de la voûte plantaire.

L'exercice de la podologie exige des connaissances approfondies en anatomie et biomécanique humaine. Le pédicure-podologue fait aussi appel aux nouvelles technologies, avec la conception assistée par ordinateur d'orthèses. L'utilisation de l'informatique et de la vidéo l'aide à compléter son diagnostic et à optimiser son intervention.

Le pédicure-podologue peut dépister certains troubles relevant d'une thérapeutique médicale : artérite, fracture, troubles circulatoires… Il oriente alors son patient vers d'autres spécialistes, médecins ou chirurgiens.

 

Conditions de travail

98 % des professionnels exercent en libéral. Le pédicure-podologue doit partager son temps entre les consultations au cabinet, les visites à domicile, la fabrication des semelles orthopédiques et la gestion du cabinet : son emploi du temps est chargé. Il doit aussi consacrer du temps à sa formation continue.

Pour les salariés (2 %), les places sont très rares dans quelques centres hospitaliers et le plus souvent, sous forme de vacations. Les services les plus demandeurs sont ceux de gériatrie, rhumatologie, diabétologie, rééducation.

 

Qualités requises

Pour exercer cette profession, il faut avoir des gestes sûrs et précis, une grande habileté manuelle et beaucoup de minutie.

Physiquement, il est indispensable d'avoir une bonne vue (travail de précision) et une bonne résistance physique : les positions de travail sont souvent fatigantes. Toutefois avec le matériel actuel mieux adapté, le pédicure-podologue peut travailler plus confortablement.

Le pédicure doit aussi faire preuve de qualités relationnelles, de beaucoup de délicatesse (pour ne pas faire mal), de patience et de disponibilité. Il doit apprécier le travail auprès des personnes âgées, car elles représentent la majorité de la clientèle.

Le diplôme d'Etat de pédicure-podologue est obligatoire pour exercer la profession. Il se prépare en trois ans dans les écoles spécialisées agréées par le ministère de la Santé. Attention : les frais d'études sont généralement très élevés. Des aides peuvent être obtenues : bourses, ou prises en charge au titre de la formation continue.

 

La formation

Accès

Conditions d'admission dans les écoles :
- être âgé de 17 ans au moins au 31 décembre de l'année du concours
- être titulaire du baccalauréat (de préférence scientifique) ou d'un titre admis en équivalence (dont le DAEU) ou bien justifier de cinq ans d'activité professionnelle ;
- réussir les épreuves du concours d'admission :

  • une épreuve écrite de biologie de 2 heures s'appuyant sur le programme des classes de première et de terminale scientifiques

  • éventuellement une épreuve complémentaire sous forme de tests et d'entretien avec les candidats.

Les études

La formation dure trois ans et comporte des enseignements théoriques et pratiques. L'enseignement pratique et les stages (à l'hôpital, en maison de retraite) représentent plus de la moitié du programme. Les enseignements principaux portent sur l'anatomie et la physiologie des membres inférieurs, la pathologie statique du pied, les soins en pédicurie, l'appareillage : travail des matériaux, technologie de la chaussure, confection de semelles et orthèses.

Chaque fin d'année, les élèves subissent un examen de passage (contrôle continu et épreuves écrites et pratiques).
A l'issue de la scolarité, les candidats se présentent aux épreuves du diplôme d'Etat de pédicure-podologue délivré par la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales (DRASS).

Les pédicures-podologues peuvent suivre des actions de formation continue pour se perfectionner et mettre à jour leurs connaissances. Elles sont proposées par la Fédération nationale des podologues, notamment lors des Entretiens de podologie, rencontres de professionnels qui se tiennent chaque année à Paris.


 
HdP