27/06/2017 fleche
fleche
St Fernand fleche
 
 

Celui qui se perd dans sa passion, perd moins que celui qui perd sa passion - Saint Augustin



Pathologies

Ces fiches sont destinées aux personnels soignants, ainsi qu'aux patients, et sont validées par un médecin. Elles représentent les maladies les plus fréquemment rencontrées dans nos services, et expliquent en quelques mots la maladie et la conduite à tenir face à chacune d'elles.

Cette rubrique sera mise à jour régulièrement.

Toute remarque nous sera utile, pour cela nous le signaler en cliquant ici.


Ataxie
Artérite
Arthrose
AVC
Dermatose Bulleuse
Diarrhée
Les Hépatites
Maladie d'Alzheimer
Maladie de Ménière
Maladie de Parkinson
Sclérose en plaques


Sclérose en plaques
Inflammation chronique du système nerveux central de cause inconnue

 

Découverte :

Chez l'adulte jeune entre 20 et 40 ans.

 

Facteurs de prédominance :

Sexe féminin

Génétique, pas d' hérédité

 

Clinique :

Atteinte motrice: tremblement, difficulté à effectuer des gestes fins, troubles de l'équilibre.

Atteinte sensitive: perte de la sensibilité.

Atteinte visuelle: baisse de l'acuité visuelle pouvant aller jusqu'à la cécité

Altération de l'élimination urinaire: fuites urinaire, difficulté à uriner, rétention urinaire, constipation.

Syndrome dépressif et détérioration intellectuelle.

Tous ces symptômes sont aggravés par la chaleur !

 

Evolution de la maladie :

Sclerose

 

Lexique des mots pouvant être rencontrés dans cette pathologie :

- Paresthésie : troubles ou perte de la sensibilité.
- Atteinte des sphincters : atteinte des muscles permettant la continence.
- Dysurie : trouble de l'élimination urinaire.
- Atteinte cognitive : troubles intellectuels et/ou logiques
- Atteinte thymique : troubles de l'humeur

 

Diagnostics infirmiers associés et Conduite à tenir :

Altération de la mobilité physique, entraînant une incapacité totale ou partielle d'effectuer ses auto-soins (toilette, habillage, déshabillage) et une incapacité totale ou partielle d'entretenir et d'organiser le domicile: faire participer la personne au soin en fonction de ses possibilités, et adapter les soins Surveiller ++ l'état cutané. Surveillance des selles.

Altération de la perception sensorielle : attention à la température de l'eau, vérifier que la personne voit bien avant de la faire participer, ou de la mobiliser…

Altération de l'élimination urinaire : .Faire boire la personne pour diminuer le risque d'infection urinaire.

Altérations des opérations de la pensée : il est possible que la maladie entraîne des erreurs de jugement, une difficulté de concentration, corriger la personne, la réorienter,…

 

Sentiment d'impuissance ou perte d'espoir et Stratégies d'adaptation familiale inefficaces: respect de l'autonomie, de la pudeur (choix des vêtements,…) Ce sont souvent des personnes jeunes, il faut en tenir en compte. Plutôt que de parler des choses que la personne ne peut plus faire, penser à lister avec elle les gestes et décisions qu'elle peut encore prendre seule…

Il existe un risque important que la dynamique familiale soit perturbée, quelquefois jusqu'à la séparation entre conjoints. On doit aider la personne à garder de l'estime de soi, par le biais de l'image (penser à la coiffure, aux vêtements, à l'esthétique en général).

 

 

CRF SSIAD Sedan
Validée par un médecin - novembre 2004


Les informations fournies sur www.aressad.net sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
Cette page récapitulative n'a pas de date, mais chaque fiche et datée et signée
.
 
HdP