27/06/2017 fleche
fleche
St Fernand fleche
 
 

Un vieillard qui meurt, c'est comme une bibliothèque qui brûle - auteur africain



Protocole Soins
Les protocoles sont réalisés par l'Aressad et n'ont pas valeur de "lois". Ils sont adaptés aux services de soins infirmiers à domicile.
(Rédaction: Hélène LANGLET)

Pour tous les soins, se laver les mains après avoir ôté les gants. En effet, le port de gants favorise la multiplication des germes. C'est un milieu, chaud, humide donc propice à la multiplication, même si on s'est lavé les mains avant. Pour les toilettes intimes, il est indispensable de porter des gants, ceci fait partie des précautions standard
 

Accident d'exposition au sang (AES)
Collyre chez une personne soignée à domicile
Conduite à tenir chez le porteur d'une sonde urinaire
Conduite à tenir au domicile
Conduite à tenir en cas de chute
Conduite à tenir en cas de mycose
Conduite à tenir face à un patient en chimiothérapie
Eau Gélifiée
Lavage simple des mains
Manucure
Pose d'un étui pénien
Prévention des escarres
Prise du pouls
Réfection du lit médicalisé
Soins de bouche
Soins divers
Soins d'hygiène oculaire
Toilette génito-anale


Toilette génito-anale


Objectifs :

- Assurer l’hygiène de la peau
- Assurer le confort et le bien-être des personnes prises en charge.

 

Matériel :

Sur un plan de travail propre et dégagé :
- 1 cuvette
- 1 serviette + 1 gant
- 1 savon
- 1 change si besoin
- 1 sac poubelle pour la protection sale
- papier toilette ou essuie-tout, gants non stériles à usage unique
- savon liquide et serviette pour le personnel

 

Actions :

Afin de respecter la pudeur du patient, (et pour éviter les courants d’air), fermer portes et fenêtres si besoin.
Demander au patient s’il n’a besoin de rien (bassin,…)
Se laver les mains.
Remplir la cuvette d’eau chaude et faire tester la température de l’eau ou l’apprécier soi-même avec le coude.
Mettre les gants, surtout en cas de souillure, d’infection , de mycose,…

a) Chez la femme :
- Laver avec le gant de toilette savonné des deux côtés, faire pivoter d’1/4 de tour après chaque endroit : les grandes lèvres, les petites lèvres, puis le méat urinaire, toujours du haut vers le bas. Rincer. Sécher.

b) Chez l’homme :
- Décalotter, laver le gland, recalotter.
- Laver la verge, les bourses.
- Rincer (y compris le gland en recalottant tout de suite). Sécher.

c) Au niveau du siège :
- Si présence de selles, enlever le plus gros avec la protection, puis du papier.
- Laver avec le gant imprégné de savon, bien nettoyer le pli inter-fessier.
- Rincer, sécher.
- Faire un massage pour prévention d’escarres avec la pommade habituelle. Ne jamais masser avec des gants.
- Finir la toilette du patient.
- Se laver les mains.

 

Transmissions :

Transmissions écrites sur le dossier de soin (soin, selles, urines, état de la peau), et orales à l’infirmière si besoin.

 

Important :


Lors de la toilette féminine, ne pas revenir du bas vers le haut. Certaines patientes présentent lors d’infections urinaires des germes typiques des selles, transmis certainement lors de la toilette.
Pour les hommes, en cas de souci au moment de recalotter, remettre un peu de savon, sans rincer.

 

CRF SSIAD Sedan – juillet 04

 
HdP